Lalla

Lalla Yogeshwari ou Lalleshvari (1320–1392) était une ascète poétesse mystique et sainte du Cachemire. Ayant connu la violence dans sa vie de couple, elle a pris  la voie de la renonciation, le sannyâsa, et, a créée des odes au dieu Shiva remplies de dévotion.

Connaissant  Lalla comprend que la seule possibilité réelle d’évolution pour l’humain est l’aspiration fervente envers Lui (Dieu) : « Âme troublée, ne nourrit pas, ne nourrit aucune douleur dans ton cœur. L’Unique (Dieu) infini se penche sur toi pour calmer ta faim. Crie vers Lui ton appel débordant d’amour! » Lalla a renoncé aux attache de son passé, celles liées à la sphère de l’illusion et de la dualité. Elle ne vit que pour Dieu. Elle est restée centrée dans le Soi et, indifférente au tumulte des désirs et des attractions du monde où elle vivait, elle a veillé à l’intérieur, dans le silence transcendant de son cœur.

Lalla a appliqué dans la vie quotidienne les principes de la renonciation et a compris qu'il importe peu que vous choisissiez de devenir un ascète errant ou de mener une vie familiale. L’important est qu'un seul souhait reste vivant dans le cœur : celui de la fusion complète avec Dieu le bien-aimé: « Ne porte des vêtements que pour te protéger du froid. Ne mange que pour calmer ta faim. Oh, pensée, offre-toi sans cesse seulement au discernement et à l’aspiration pleine d’amour pour le Soi divin (Atman) et pour Dieu.

Pourquoi tresser une corde de sable pour traire une vache de bois ?
Qui me délivreras du mal de ce monde ?
Certains dorment en marchant
d'autres même dans leur sommeil sont éveillés.

Moi LALLA j'ai apaisé le feu par le feu de l'amour
je suis morte avant que de mourir

Répéter OM a fait de mon corps un charbon ardant.
Lorsque j'ai entendu vibrer la cloche
j'ai pénétré l'espace et le vide.
Aller de vide en vide vers l'au-delà du Vide
le sans-Tache originel et indicible
Celui qui a fait monter l'énergie lovée
plus jamais ne renaîtra,
il est le libéré-vivant (jivan-mukti)

Quand la flamme intérieure fut allumée
la lampe intérieure s'éclaira

Par une pratique assidue, la manifestation a été résorbée
les formes sont revenues dans le ciel vide
et le vide a disparu, seul a subsisté l'Inaffecté
Depuis que j'entends l'Unique, tu n'es plus nulle part.

Après avoir connu le bonheur de l’illumination et de la béatitude divine, Lalla a de nouveau tourné son attention vers le monde: « Dans ma recherche ardente, je suis sortie de mon cœur, au clair de la lune. Dans ma recherche ardente, je suis parvenue à réaliser que le même Dieu est uni au même Dieu. Ce monde, c’est Toi Seigneur ! Quels sont toutes ces choses et êtres ? Ils sont Tes yeux ! »

Rédigé par Patrick

Repost 0